La Philosophie du HF

Iosua et Jo au Hammer Festival

Tout est né d’une volonté commune des associations du 36 Boulevard Galliéni de promouvoir des artistes, jeunes et moins jeunes, plus ou moins expérimentés, d’horizons différents… Nous voulions leur permettre de rencontrer un nouveau public, d’autres artistes. Le Hammer Festival se présente alors comme un moment de rencontre, de joie, de fête, d’échange pour les artiste comme pour les participants.

Loin de cette idée de générer des profits, le tarif d’entrée et des consommations est bas. Ainsi, chacun peut y participer sans se soucier du coût. C’est tout de même agréable de passer un bon weekend sans ruiner son P.E.L.

Se parler, c’est important. Dans un monde où tout va toujours plus vite, où les messages dépassent les idées, où l’information fuse à la vitesse de la fibre, la rencontre est physique de plus en plus rarement. Se parler, c’est considérer l’autre, le voir, l’écouter, le ressentir. La musique, les mots et les maux se vivent.

Amateurisme est un gage de qualité. La doctrine de la sélection musicale et plastique est bien là. Professionnels et amateurs se mêlent et prouvent enfin que des amateurs peuvent avoir un talent qui n’est pas moins grand que les « grands » de l’oeuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *